Fédération des Employés et Cadres

Section des Organismes Agricoles

 

Admin

 

La CONFEDERATION

 

Plan du site

 

Agenda

 

Liens

 

Accès Rédacteurs

Accès Privé

 

Nous Contacter

 

Se syndiquer

 

Accueil >>  Credit Agricole

CA : Compte-rendu négociations salariales 2013

jeudi 31 janvier 2013, par Vero


Réunion FNCA du 30/01/2013

Négociations salariales 2013 :

Sous la pression des organisations syndicales, les dirigeants du CA se donnent un temps de réflexion… !

Préambule :

La FNCA prend en compte une inflation évaluée par ses services à 1,80% pour 2013 et dans sa première proposition refuse toute augmentation collective, envisageant uniquement (et sans annoncer de chiffres, une mesure(tte) pour les plus bas niveaux de salaires !!!

FO, a rappelé les efforts consentis par les salariés depuis 2007, le début de la crise financière et (essayé) de "sensibiliser" nos dirigeants aux difficultés rencontrées au quotidien dans l’exercice de leur métier. Pour finir, FO a fait état de la perte financière importante liée à la Rémunération Extra-Conventionnelle (REC) en baisse dans beaucoup de Caisses Régionales, ainsi qu’à la régression de l’intéressement/participation du fait notamment de la perte des dividendes versés par Casa. Pour FO, les salariés ne sont en aucun cas responsables de la situation actuelle du Crédit Agricole, bien au contraire.

En conséquence, qu’il était légitime de "reconnaître" enfin financièrement, le travail accompli au sein des Caisses Régionales et que la motivation passait aussi par la fiche de paie…

Après l’intervention des différentes organisations syndicales et une demi-douzaine de suspensions de séances, la FNCA en fin de journée a abouti (quand même) à la proposition suivante :

1°) Proposition si signature : Rémunération de la Classification de l’Emploi (RCE) : + 1,20% Rémunération des Compétences Individuelles (RCI) + 0,6% Rémunération Conventionnelle Complémentaire (RCC) et périphériques (supplément familial, prime de médaille du travail,…) revalorisation de 5% avec un plancher de 300 € bruts annuels soit environ 23 € bruts/mois pour un Agent d’Application.

2°) Proposition si pas de signature : RCE : + 1% RCI + 0,5% RCC et périphériques (supplément familial, prime de médaille du travail,…) revalorisation de 5% avec un plancher de revalorisation globale à 250 € bruts annuels.

"Lassées" de ces échanges stériles les organisations syndicales, la CFDT, le SNECA-CGC, l’UNSAA et FO se sont rassemblées pour formuler (elles aussi) une ultime proposition contre l’engagement de leurs 4 signatures :

RCE : + 1,55% RCI + 0,80% RCC et périphériques (supplément familial, prime de médaille du travail,…) revalorisation de 5% avec un plancher de 300 € bruts annuels.

Soit pour un salarié en classe I = 28€ bruts/mois soit 364 € sur l’année. Perturbée par la stratégie de ces 4 organisations syndicales et en regard des enjeux en terme de motivation des salariés et qui plus est, dans un contexte où la quasi-totalité des négociations salariales sont un échec, notamment dans le secteur bancaire, la FNCA a "entrouvert la porte" en se donnant un délai de réflexion d’une dizaine de jours avant de rendre sa réponse.

Souhaitons que ce délai permette aux dirigeants du Crédit Agricole de prendre la pleine mesure de ces enjeux, car à défaut, ils porteraient l’entière responsabilité d’un échec et des conséquences sociales et syndicales qui en résulteraient.

Notre délégation était composée de : Philippe RINGUET, René LE CADET, Jacques NAY et Gilles BARALLINI.

Gilles BARALLINI

Délégué National FO C.A.


  PDF - 341 ko, 0 x 0 pixels
 

DANS LA MEME RUBRIQUE

THEMES ABORDES :

une

 
 

[Vero]

 

 
   
Site créé sous SPIP / lejq / Novembre 2005 - sous licence GPL