Fédération des Employés et Cadres

Section des Organismes Agricoles

 

Admin

 

La CONFEDERATION

 

Plan du site

 

Agenda

 

Liens

 

Accès Rédacteurs

Accès Privé

 

Nous Contacter

 

Se syndiquer

 

Accueil >>  Credit Agricole

CA : Compte-rendu du Comité de Groupe Crédit Agricole du 11 avril 2013

lundi 15 avril 2013, par Vero


Comité de Groupe du 11 avril 2013

La délégation FO était composée de Karine SORIN (Crédit Agricole Consumer Finance), Sylvain TAHAR (CASA), Dominique MANISSIER (CR Centre Est), Philippe RINGUET (CR Centre Loire) et Jacques NAY (CR Anjou Maine). La Direction Générale était notamment représentée par Jean Paul-CHIFFLET, Directeur Général de CASA et le Président Jean-Marie SANDER.

ORDRE DU JOUR :

1) - Actualité économique et sociale du Groupe :  . Présentation des résultats 2012 du Groupe Crédit Agricole, . Présentation et échanges sur le Projet MUST,

2) - Présentation de la démarche PMT dans le cadre du projet de Groupe

3) - Suivi des plans d’adaptation CACIB/CACF

4) - Expert-comptable du Comité de Groupe au titre des comptes 2012

 . Choix et recours à l’assistance d’un expert,

5) - Questions diverses

En préambule, Force Ouvrière effectue la déclaration suivante :

DECLARATION DE LA DELEGATION FORCE OUVRIERE AU COMITE GROUPE DU 11 AVRIL 2013

Le Crédit Agricole défraye encore la chronique.

Après l’Argentine, le Crédit Lyonnais, les subprimes, Cheuvreux, Emporiki, Agos Ducato, pour ne citer que les plus marquants, après la plainte de Lehmann-Brothers qui réclament au CA, 63 millions de dollars, le Crédit Agricole est accusé maintenant d’avoir favorisé l’évasion fiscale voire, le blanchiment de capitaux.

Sans présager de la légalité des opérations en question, tous les experts s’accordent à reconnaître l’importance du risque encouru.

A l’heure où le Crédit Agricole clame sa démarche sociétale et se veut l’acteur de l’économie locale et nationale, ces révélations nous interpellent. Aussi, la délégation FORCE OUVRIERE vous demande instamment d’apporter toute la transparence nécessaire aux salariés du groupe qui, nous vous le rappelons, sont également des citoyens.

La délégation FORCE OUVRIERE revendique pour les salariés le droit à une vérité claire, précise, concrète, chiffrée. Nous attendons vos réponses.

Jean-Paul CHIFFLET prend acte.

Suit une intervention de Sylvain TAHAR (FO CASA) demandant à la direction de donner des explications sur le décès d’un agent de CASA ayant été retrouvé mort chez lui, concomitamment à une procédure de rupture conventionnelle.

Pierre DEHEUNYNCK Directeur des ressources Humaines Groupe répond aussitôt sur cet événement dramatique précisant qu’il s’agit d’un décès de mort naturelle.

ACTUALITE ECONOMIQUE DU GROUPE :

Jean-Paul CHIFFLET, Directeur Général du Groupe, commente l’actualité économique qualifiant l’année 2012 d’année « de diète et de gymnastique ». De diète de par les sorties de Grèce, de Chypre, d’Intesa Sanpaolo, les cessions en cours de Cheuvreux, les réajustements des écarts d’acquisition, etc.

De gymnastique de par la mise en place des plans d’adaptation musclés dont les objectifs ont été dépassés (réduction de 65 millions des besoins de fonds), mise en place de MUST (Mutualisation – Synergie – Transversalité) dont l’objectif est une économie pour CASA de 650 millions d’euros d’ici 2015 avec 3 axes (immeubles, achats et informatique), plan d’amélioration dans le reste du groupe (NICE dans les CR, économies de charges à LCL et CARIPARMA, …).

2012 a été l’année d’assainissement du bilan ( !).

- La croissance doit être organique. La croissance externe n’est pas (plus ?) à l’ordre du jour.

Jean-Paul CHIFFLET a par ailleurs dressé un bilan assez sombre du contexte économique européen et français, pointant du doigt tantôt une réglementation de plus en plus contraignante pour les banques (loi bancaire, séparation des activités) qui « en rajoute des couches », allant même jusqu’à nous inciter à apporter notre éclairage aux Parlementaires ( !!), tantôt une raréfaction de la liquidité, entre autres due à l’augmentation du plafond les livrets A qui favorisent la CDC au détriment des banques qui collectent et voient cette collecte s’enfuir.

- La liquidité est rare, il faut faire des arbitrages quant à son affectation, on ne peut pas la répartir partout !

Jean-Paul CHIFFLET termine son tableau en ne prévoyant pas d’amélioration du titre CASA sans amélioration des fonds propres (pas de distributions de dividendes pour 2013, dividendes en actions pour 2013, et poursuite de la flexibilité interne groupe avec les switch qui devraient permettre aux CR d’augmenter leur PNB), et pas de sortie de crise avant 2018.

- Aucune piste claire n’est donnée pour apporter du PNB nouveau. Or sans PNB nouveau, le risque extrême est d’aboutir à une réduction des charges, et donc des effectifs…

Concernant la raréfaction de la liquidité, une intervention de Karine SORIN (FO CACF) demande des explications à Jean-Paul CHIFFLET concernant un éventuel emprunt de 50 millions à 1% auprès de la BCE, replacé à 2% sur le marché monétaire en dette souveraine.

La Direction a répondu qu’il s’agissait de fausses informations, dévoilées sous le sceau de la confidentialité, et susceptibles de poursuites.

RESULTATS 2012 : COMMENTAIRES BERNARD DELPIT, DIRECTEUR FINANCIER DU GROUPE

Faits marquants de 2012 :

Le CA est sorti de la Grèce et de Chypre, les objectifs du plan d’adaptation sont dépassés tant en termes de désendettement que d’optimisation de la consommation de fonds propres (le ratio réserves/dettes est passé de 147/185 en juin 2011 à 230/137 en décembre 2012), on assiste à un recentrage des activités en Europe du Sud (cessions de BES Vida, de la participation dans Intesa Sanpaolo, de la participation dans Bankinter, mise en place de mesures d’adaptation en Italie (CARIPARMA (- 680 millions d’encours en 2012) et AGOS, réduction des écarts d’acquisition), renforcement de l’efficacité opérationnelle.

- Derrière ce dernier terme se cachent pour CACIB et CAFA des réductions d’effectifs (respectivement 1030 & 300 ETP à fin 2012), le lancement de MUST (cf. commentaires de JP CHIFFLET) ainsi que des plans d’amélioration de l’efficacité dans les banques de proximité (NICE dans les CR, maîtrise des charges à LCL, plan de réduction des coûts à CARIPARMA avec 720 départs programmés d’ici 2015).

La Banque de proximité en France reste un socle solide, Bernard DELPIT la qualifiant de « socle de rentabilité pour le Groupe ».  - Les CR et LCL font la rentabilité du Groupe !

Commentaires des chiffres 2012 :

Face aux résultats exceptionnels de CASA et du Groupe, exceptionnels en terme de pertes, l’exercice de Bernard DELPIT consiste alors à nous expliquer que s’il n’y avait pas eu le coût du plan d’adaptation, les dépréciations de valeurs et d’écarts d’acquisition, la réévaluation de la dette BFI et AHM, la cession d’Emporiki et de Cheuvreux, le résultat net part du groupe de CASA serait de 548 millions, positif !

- Si on n’avait pas tant à constater de pertes dues à la gestion « précédente », on gagnerait de l’argent !

Au niveau des Caisses régionales et de LCL, la collecte bilan et hors bilan est en progression, mais pénalisée par l’augmentation du plafond des livrets A.

« L’épargne collectée part à la CDC pour financer je ne sais quoi ! »

Les encours crédits sont en progression, malgré une croissance à zéro, mais restent toujours supérieurs à la collecte, obligeant à des refinancements externes.

Le discours se veut rassurant sur CARIPARMA, avec une gestion extrêmement sécurisée et des excédents collecte/crédits. Concernant le pôle SFS, un plan d’adaptation est engagé, car il s’agit d’un secteur sans autonomie financière, obligeant à collecter des liquidités sur le marché. Il s’agit donc d’une activité très exposée.

- A noter que si le pôle est négatif cette année ceci est dû en grande partie à AGOS DUCATO.

La VAR (Value at Risk) indicateur de prise de risques, 4 à 5 fois inférieur à BNP, est en baisse de 34% sur un an.

Le ratio de solvabilité est passé de 8,6% en décembre 2011 à 9,2% en décembre 2012, passant à 9,7% en tenant compte de la sortie d’Emporiki.

Concernant le Groupe, les pertes de 2012 sont de 3,8 milliards, en intégrant la part des Caisses régionales qui s’élève à +3,5 milliards. Mais, comme pour CASA, Bernard DELPIT, en décomposant les événements exceptionnels nous explique que le résultat « économique » est lui de + 5,6 milliards.

- Comme pour CASA, si on n’avait pas tant à constater de pertes dues à la gestion « précédente », on gagnerait de l’argent !- Là encore ce sont les CR qui « amortissent » !

Ratio Bâle 2 / Bâle 3 :

Le ratio Bâle 3 de 9,3 en décembre 2012 (sortie d’Emporiki intégrée) deviendrait > à 10 à fin 2013 (si rien d’exceptionnel d’ici là !!).

- A ce stade, JP CHIFFLET fait la remarque suivante :

Faire plus de crédit peut-être néfaste, compte tenu des augmentations de ressources supplémentaires induites…

De solides réserves de liquidités :

Les liquidités et réserves d’actifs disponibles s’élèvent à 230 milliards, couvrant à 168% les ressources de marché Court Terme.

Le cash disponible (titres vendables ou liquidités en Banques Centrales) s’élève à 194 milliards.

QUESTIONS / REPONSES


- Des foyers de risques de dépréciation existent encore, principalement à CARIPARMA. Concernant AGOS tout a été comptabilisé. Les Goodwill sont passés de 19 à 14 milliards. Aujourd’hui, le risque est principalement sur la France, en cas de dégradation de la note, qui augmenterait le coût de la liquidité.

Une question FO est posée concernant la dégradation soudaine d’AGOS :

- Ceci est dû à un sous provisionnement, ainsi qu’à un management et une organisation mal vue, dixit Jean-Paul CHIFFLET !- Il y a eu des changements de dirigeants et de Commissaires aux Comptes !!

- Sur l’existence d’autres foyers de risque potentiels, Jean-Paul CHIFFLET revient sur les impacts d’une dégradation éventuelle de la note de la France, allant même jusqu’à dire que le risque était partout !!- Concernant les paradis fiscaux et l’actualité récente (cf. notre déclaration préalable), JP CHIFFLET et B CORBEAU (Directeur Général de la FNCA) répondent de concert que le Crédit Agricole respecte les règles et les lois !!!! Bertrand CORBEAU ajoute que 90% du PNB est réalisé en Europe ! Quant à l’évasion fiscale, voire le blanchiment d’argent, cela relève du fantasme !!!

- Espérons que l’actualité à venir ne vienne pas contredire ces belles affirmations !!!

- Jean-Marie SANDER s’est offusqué d’accusations faciles contre le système bancaire.

A la question de FO sur le conflit entre la conservation de la collecte et la contrainte de remonter les résultats, la réponse de Jean Paul CHIFFLET est : si on fait plus de crédit, il faut faire plus de collecte, ou recourir aux marchés !

PLAN MOYEN TERME

L’objectif du PMT, qui sera dévoilé à l’automne 2013 est de donner des perspectives à moyen terme pour relancer une dynamique. Il s’agit de la mise en avant des valeurs, et en particulier la proximité du client ( !!)

9 groupes de travail sont constitués :

4 concernent la BUP (Banque Universelle de Proximité) :

- Approfondir notre différenciation par l’excellence relationnelle 
- Banque digitale et innovation 
- Développer les domaines d’excellence 
- Déployer de nouveaux développements et renforcer l’efficacité de la BUP

4 concernent les métiers spécifiques et internationaux :

- Optimiser notre position en Italie, notre second marché domestique 
- Etre plus offensif sur les métiers de l’épargne où le groupe dispose de plateformes performantes 
- Poursuivre l’évolution de CACIB vers une banque de grande clientèle européenne 
- Accélérer l’évolution des SFS vers un modèle pérenne

Le 9ème groupe de travail concerne les ressources humaines.

A ce stade, aucun arbitrage n’a été fait et aucune déclinaison plus précise ne peut être donnée.

Force Ouvrière intervient pour demander plus de précisions quant au contenu des groupes de travail, ainsi que des points d’étape.

Une question est posée sur la position du Groupe quant au nombre, à la place et au modèle des agences des différents réseaux en France. Bertrand CORBEAU répond aux organisations syndicales qu’il s’agit d’une organisation décentralisée, et que de ce fait il ne peut pas apporter de réponse quant aux ouvertures / fermetures d’agences, mais que globalement le Groupe regroupe 7000 agences, finance 25% de l’économie, avec une agence par canton.

Force Ouvrière évoque un discours globalement rassurant quant au financement de l’économie, mais détonnant quant à la réalité des fermetures d’agences, voire de sites mettant en péril des bassins d’emploi.

PROJET MUST (MUTUALISATION – SYNERGIE – TRANSVERSALITE)

Le périmètre du projet concerne l’informatique, les dépenses externes et les achats.

Il s’agit d’optimiser les moyens et de renforcer l’efficacité à l’échelle du groupe.

Ce projet est sous l’autorité du Comité de Direction de CASA :

- Informatique Yves PERRIER

- Dépenses externes Yves NANQUETTE

- Immobilier Jérôme GRIVET

Il s’agit de réaliser une économie de 650 millions à l’horizon 2015. Des exemples sont donnés concernant la mise en commun de moyens dans le cadre de la continuité de l’activité (Data Center à Chartres), en matière immobilière avec typiquement les regroupements d’activités sur Evergreen.

Pour Force Ouvrière, si la démarche a une justification économique, elle pose des problèmes dans les domaines suivants :

- en matière d’emploi : ceci va générer des mobilités fonctionnelles, mais aussi géographiques, ainsi que des conséquences humaines en termes de RPS,

- en matière de qualité des outils : régressions constatées.

RECONDUCTION DE L’EXPERT

La reconduction de l’expert est décidée à l’unanimité :

IPSO FACTO concernant le Comité de Groupe et SYNDEX concernant le Comité d’Entreprise Européen.

REMPLACEMENT DU SECRETAIRE DU COMITE

Pascal FESQUET souhaite mettre fin à sa mission, et propose la candidature de François BATARD (CR du Morbihan) pour son remplacement. Vote à l’unanimité moins la CGC qui ne participe pas au vote.

A noter enfin que Jean-Paul CHIFFLET et Jean-Marie SANDER avaient quitté subrepticement la séance à 11 heures 25, sans un mot.

Dominique MANISSIER

Secrétaire Section fédérale des Organismes Agricoles


  PDF - 237.6 ko, 0 x 0 pixels
 

DANS LA MEME RUBRIQUE

THEMES ABORDES :

une

 
 

[Vero]

 

 
   
Site créé sous SPIP / lejq / Novembre 2005 - sous licence GPL